Géothermie slovéne

La géothermie propulsée par les pompes à chaleur

En Slovénie, les hivers sont rudes. Mais des entreprises et des chercheurs ont décidé d’utiliser la faible chaleur du sol pour faire fonctionner une écologique et renouvelable. La nature a une force incroyable en elle, on s’en rend compte quand ces forces se déchainent, notamment lors des éruptions volcaniques. Jusqu’à présent, on n’utilisait que très peu cette énergie de chaleur, hormis pour la géothermie. Mais des chercheurs on trouvé un moyen pour utiliser une avec ce système, et chauffer de l’eau de .

Le challenge

Ce qui se passe avec le système actuel de géothermie en Slovénie, c’est qu’un puits très profond assure l’arrivée en eau de toute une ville, principalement de l’eau de . Quand elle entre dans le circuit de , cette eau est à 70°C, et après utilisation, elle n’est plus qu’a 50°C, ce qui n’est pas assez chaud pour la refaire passer dans le circuit, et elle n’est pas assez froide pour être remise dans les puits. Le challenge était de réutiliser cette eau, grâce à une haute température. Ainsi, grâce à ce système, l’eau de sortie passe de 40 à 80°C, donc on peut la réutiliser pour le .

Le principe

Jusqu’à présent, les pompes à chaleur ne pouvaient pas atteindre la température nécessaire au bon fonctionnement des vieux radiateurs en fonte des vielles maisons européennes. Ce problème de rendement venait du système de refroidissement de la pompe, en isobutylène à la base, qui n’était pas assez puissant donc diminuait les capacités, et demandait un compresseur trop puissant. Les chercheurs ont donc eu l’idée de remplacer l’isobutylène par de l’ammoniac. Les avantages sont grands : aucun risque d’explosion, et aucune menace pour la couche d’ozone. L’ammoniac a une grande capacité d refroidissement, donc les coûts à l’unité sont moindres, et l’ammoniac a besoin d’un compresseur moins puissant, donc plus économe en énergie.

Le à haute température n’est pas la seule fonctionnalité de cette pompe révolutionnaire. Elle peut également faire l’inverse, à savoir refroidir l’eau pour pouvoir la remettre dans les puits, permettant aux utilisateurs d’avoir une option de plus économique et plus écologique.

Partager ce lien :
  • Print
  • Facebook
  • email
  • Add to favorites
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS
  • Twitter
  • viadeo FR
  • Wikio FR