Le panneau solaire

Fonctionnement panneau solaire

Le principe de fonctionnement d’un est simple : il permet de convertir l’énergie lumineuse en énergie électrique. Ce sont des cellules photovoltaïques qui composent les panneaux : sous l’effet d’une énergie ( ici la lumière, ou plus précisément le soleil ), les matériaux qui composent les cellules libèrent des photons qui permettent ainsi de produire un courant électrique.

Il existe plusieurs types de cellules photovoltaïques sur le marché : les cellules mono cristallines qui sont les plus efficaces, mais également les plus chères, avec un rendement d’au moins 15% ; les cellules polycrystalines qui sont constituées de plusieurs cristaux, sont moins onéreuses, mais également moins efficaces avec un rendement d’au moins 10% ; et enfin, les cellules dites amorphes, réalisées à des peu couteux, mais avec un rendement d’au moins 5%.

Sur un , il existe deux couches de cellules que l’on appelle aussi plaques. La couche supérieure est faite de silicium qui est dopé par un élément possédant plus d’électrons que le silicium, la couche inférieure est elle composée par du silicium dopé par un élément possédant moins d’électrons que le silicium. On parle alors de semi conducteur de type N pour la première, et de semi conducteur de type P pour la seconde.

Pour créer un courant électrique, il faut une jonction entre les deux plaques. C’est ce qui permet le passage des électrons, et c’est en présence d’un photon ( particule qui constitue le rayonnement solaire ) que la jonction peut s’établir. L’énergie produite se mesure alors en V, sous la forme d’une tension.

La puissance réelle d’un est indiquée par le fabricant : c’est la puissance maximum que l’on peut en tirer quand il fait froid et que le soleil brille au maximum ( aux alentours de midi ). Le rendement des panneaux dépend également de leur inclinaison. L’angle d’impact des rayons solaires sur le panneau est optimal quand il est à 90°. Pour permettre une production maximale d’énergie tout au long de la journée, il vaut donc mieux que le panneau possède une rotation automatique. Rappelez vous que les cellules qui forment les panneaux solaires ont un rendement encore plutôt faible. Si en plus, on n’optimise pas la position des panneaux vis-à-vis du soleil tout au long de la journée, alors l’installation aura un impacte très limitée sur la production d’électricité.

L’avenir des panneaux solaires a encore de beaux jours devant lui. De nombreuses choses peuvent et vont être améliorées ce qui en fera une des sources d’énergie incontournable à l’avenir.

Partager ce lien :
  • Print
  • Facebook
  • email
  • Add to favorites
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
  • Netvibes
  • PDF
  • RSS
  • Twitter
  • viadeo FR
  • Wikio FR